Appeler

Les visites du chateau

A 7km de Périgueux, Musée Gallo-Romain Vesuna. A 15km de Brantôme, la Venise du Périgord. Abbaye et Grottes.
Château Episcopal XIVe, XVe, XVIe siècles.chambre d'hôtes.

Ce Fleuron de Périgueux est ouvert à la visite du 1er Avril au 31 Octobre.
du 1er Avril au 30 Juin et du 1er au 30 Octobre le dimanche de 13h à 19h.
Du 1er Juillet au 30 septembre, tous les jours sauf mercredi de 13h à 19h.
Fermé du 1er Novembre au 31 Mars mais ouvert pour les groupes (minimum 7, personnes) et sur rendez-vous.
Visite guidée par le propriétaire: Tarif 7€/personne et gratuit pour les -10ans. Visite libre du parc : 3€/personne et gratuit pour les -10ans.
Visites à 13h30, 15h, 16h30 et 18h.
Dernière visite une heure avant la fermeture. Dans la mesure du possible réservez auprès du propriétaire (tél: 06 21 55 23 06), le nombre étant limité à 10 personnes en raison des conditions sanitaires. Le Château est meublé, trois salons d'enfilades présentent une collection de peintures, un beau mobilier et des cutiosités, vient ensuite une bibliothèque, le tout dans une ambiance maison de famille. Vous visiterez aussi les combles avec la charpente en coque de navire renversée, le chemin de ronde surplombant l'ancienne douve devenue canal d'agrèment au XVIIe siècle, puis la visite se terminera par le rez-de-chaussée avec les anciennes cuisines. Location possible de l'ancienne salle des gardes (270m²) ainsi que des extérieurs du Château. Vous pouvez aussi séjourner en louant la Suite Saint-Vincent, actuellement la seule chambre d'hôtes du Château.
En venant visiter, en séjournant ou bien en louant pour un événement vous participerez à la sauvegarde d'une Demeure Historique liée fortement à l'Histoire de Périgueux et du Périgord.








                                                                                  ----------------------------------------------

LOCATIONS possibles de l'ancienne salle des gardes (270m²), ainsi que du rez-de-chaussée où sont situées les anciennes cuisines.

                                               °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°